Retour à l'accueil du site
Retour aux actualités

Faire ensemble et savoir «hêtre»

photo d'illustration de Faire ensemble et savoir «hêtre»

Mutation réussie pour Les Défis du Bois qui démarrent le 16 avril prochain sur le campus fibres de l’Enstib (Ecole nationale supérieure des technologies et industries du bois) à Epinal. Les règles du jeu ont changé mais l’aventure humaine est toujours au cœur de cette 12e édition.

En devenant Les Défis du Bois 3.0, cette fabuleuse aventure est passée du stade d’événement à celui de laboratoire pérenne au service du futur. Après 10 ans de constructions fabuleuses mais éphémères, Les Défis du Bois misent depuis l’an dernier sur le durable. Les défiboiseurs, des étudiants issus du Master ABC de l’Enstib, de l’Ecole d’architecture de Nancy, de l’université de Mons en Belgique, de Sarrebruck et de la formation des Compagnons du Devoir, devront imaginer et concevoir en une semaine des microarchitectures, des objets nomades ayant vocation à durer. Cette manifestation se veut ainsi en prise avec les enjeux à la fois environnementaux – construire avec des ressources qui s’affaiblissent, anticiper les conséquences d’un dérèglement climatique qui modifierait notre environnement – et technologiques – considérer la rapidité du développement des technologies numériques sur nos modes de vie. A l’image de l’an dernier où les participants ont inventé 10 cabanes aussi poétiques qu’ingénieuses qui depuis ont débuté leur vie dans les Vosges dans un parc d’hébergements insolites.

Depuis 11 ans, Les Défis du Bois ont fait de cette matière première un matériau moderne, répondant aux enjeux économiques et environnementaux de demain. Et surtout une vitrine fabuleuse des savoir-faire du territoire, faisant des Vosges la capitale du bois au cœur de la commune la plus boisée de France, Epinal.

L’idée est née d’enseignants en architecture de Nancy et en ingénieurie bois de l’Enstib à Epinal. Leur volonté était de faire vivre une expérience de travail collectif à leurs étudiants. Conscients que la meilleure des formations n’enseignait pas forcément « le faire ensemble ». Voilà comment a pris corps ce challenge étonnant regroupant des jeunes aux compétences diverses, aux parcours variés embarqués dans un travail devant les mener à un but commun.

Pour corser le tout, Les Défis du Bois imposent une foultitude de contraintes. D’abord celle du temps : les équipes ont 8 jours et 7 nuits pour donner vie à leur projet. Les 10 équipes partant du même sujet auront aussi
les mêmes matériaux pour construire. Depuis quelques mois, ils planchent déjà. Les étudiants bénéficient depuis le début de l’année 2016 de plateformes collaboratives où ils ont pu déposer leurs travaux et bénéficier d’un suivi automatique.
Si les 50 étudiants venus du monde entier connaissent donc déjà le sujet de cette 12e édition, il sera révélé au public lors du lancement de la manifestation le samedi 16 avril prochain ainsi que le lieu de destination des 10 structures construites cette année.

La prouesse est technique mais le défi est humain. C’est là toute la philosophie des Défis. Le public est invité sur site à venir voir le fabuleux travail de ces constructeurs de demain.

Durant toute la semaine d’épreuves, un parcours fléché permet à chacun de visiter le campus et de découvrir les dix chantiers. Cette année, un partenariat avec les Compagnons du Devoir permet d’intégrer au sein de chaque équipe de défiboiseurs un jeune compagnon charpentier du Devoir apportant son expérience du métier en matière de structure et d’assemblage. Lundi 18 avril, de 20 h à 22 h, une conférence, « Une histoire de compagnonnage », sera animée par Yannick Patient, responsable de l’Institut de transmission des Compagnons du Devoir.

> Les Défis du Bois 3.0,
du 16 au 23 avril 2016 Campus Fibre,
Enstib 27 rue Philippe Seguin
à Epinal.

source : http://lasemaine.kamui.actunet.com/2016/04/15/faire-ensemble-et-savoir-hetre

Tous savoir sur le bois en tant qu'énergie Tout savoir sur la construction avec le bois