Retour à l'accueil du site

La forêt et le bois

La forêt en région Champagne Ardenne

Avec 700 000 ha de forêts, la Champagne-Ardenne se classe dans la moyenne de surface des régions françaises. Le taux de boisement de 26 % est proche de la moyenne nationale, avec cependant une grande disparité entre départements : de 39% pour la Haute-Marne à seulement 16% pour la Marne.

La ressource forestière en Champagne-Ardenne est riche et diversifiée. Cette diversité d’essences est le fait de la grande variabilité des « régions naturelles » qui composent la Champagne-Ardenne. Chacune de ces régions naturelles, de par ses caractéristiques climatiques, géologiques et pédologiques (c’est à dire la nature du sol), va procurer des conditions privilégiées au développement de telle ou telle essence.

Les feuillus dominent très nettement : ils représentent 83 % de la ressource forestière (la moyenne nationale est de 64 %). Les espèces principales sont : le chêne, le hêtre, le charme, le frêne, l’érable.

On trouve plus d’espèces résineuses comme l’épicéa dans le nord des Ardennes ou dans l’Argonne.

Quant aux peupliers, ils sont présents dans les vallées, notamment autour de Vitry-le-François mais également dans les vallées de l’Aube ou de la Seine.

 

La Champagne Ardenne est la 7e région française en matière de récolte de bois (environ 1 million m3 par an) et au 1er rang national pour la production de feuillus précieux (les érables, merisiers ...). 

 

En plus de sa place dans l’économie de la région, la forêt est également un élément majeur des paysages et abrite de nombreux espaces naturels à forte valeur patrimoniale : site célèbre des Faux de Verzy, espèces animales et végétales protégées, mares, petits cours d’eau ...


Source DRAAF Champagne-Ardenne

Crédits photos : Valeur Bois

Galerie photos

La propriété forestière en Champagne Ardenne

Près de 60 % de la superficie boisée de la Champagne-Ardenne (362 600 ha) appartient à des propriétaires privés (moyenne nationale 75 %). 
Les 40% restants sont des forêts publiques, appartenant principalement aux communes (forêts communales) ou à l’Etat (forêts domaniales). 

 

1. La forêt privée

La forêt privée compte environ 140 000 propriétaires, dont seulement 40 000 possèdent plus d’un hectare ! C’est dire si la Champagne-Ardenne présente un territoire forestier morcelé...!

Les propriétaires privés peuvent choisir de gérer seul leur forêt ou de faire appel au service d’un organisme de gestion en commun (dont les coopératives forestières), d’un expert forestier ou d’une autre personne qualifiée en gestion forestière. En général, l’intérêt pour la gestion va de pair avec la surface possédée.

Seuls 1 600 propriétaires possèdent des forêts de plus de 25 hectares et doivent donc doter leur forêt d’un Plan Simple de Gestion.

 

2. La forêt publique

Les forêts publiques bénéficient du régime forestier : cela signifie qu’elles sont gérés par l’Office National des Forêts (ONF).

Plus de 91 000 hectares de forêts domaniales, et environ 186 000 hectares de forêts communales (appartenant à plus de 800 collectivités) composent la forêt bénéficiant du régime forestier. La plus grande partie des forêts communales se situe en Haute-Marne. D’ailleurs, dans ce département, la forêt privée occupe moins de surface que la forêt publique.

Les collectivités peuvent se regrouper pour la gestion de leur forêt en créant des Syndicats Intercommunaux de Gestion Forestière. Il en existe en Champagne Ardenne une trentaine regroupant environ 200 communes.


Source DRAAF Champagne-Ardenne

 

La certification forestière : PEFC

L'exploitation forestière et la récolte de bois

photo d'illustration de L'exploitation forestière et la récolte de bois

L'exploitation forestière est l'étape qui consiste à récolter une partie des arbres d'une forêt. Lorsque le gestionnaire juge que les arbres ont atteint une taille et une qualité suffisante il procède à une coupe. Cette coupe va permettre 2 choses, tout d'abord la commercialisation de bois, mais également le renouvellement des arbres et le rajeunissement de la forêt. Cette opération limite donc le déperissement de la forêt et dynamise sa croissance et l'absorption de CO2 par les arbres.

La Champagne Ardenne est la 7e région française en matière de récolte de bois (environ 1 million m3 par an) et au 1er rang national pour la production de feuillus précieux (les érables, merisiers ...). 

La région est notamment reconnue pour sa production de chênes. Les chênes de qualité peuvent servir à produire des merrains, c’est à dire les composants en bois utilisés pour fabriquer les tonneaux utilisés dans les grands vignobles. C’est par exemple le cas du chêne du Der (51,52), du Pays d’Othe (10), de Trois-Fontaines (51), ...

La région est également première productrice de feuillus précieux (comme le merisier, les érables, le frêne...) qui sont destinés principalement au tranchage.

Elle était avant tempête au 1er rang national pour la production de peuplier avec 140 000 de m3, réduits à 97 800 m3 en 2004 en raison de la tempête et de la conjoncture. 
La production de peuplier reste encore importante, notamment dans le bassin de Vitry-le-François.


Source DRAAF Champagne-Ardenne

Crédits photos : PEFC Champagne-Ardenne, Valeur Bois

 

Galerie photos

Forêt Qualité

photo d'illustration de Forêt Qualité

Les travaux forestiers ont une importance capitale dans la vie d’une forêt. Les entreprises qui réalisent ces travaux, exploitants forestiers ou entrepreneurs de travaux forestiers (ETF), peuvent donc être considérées à juste titre comme des acteurs importants de la gestion forestière.

Malheureusement, les travaux forestiers sont encore trop souvent l’occasion de conflits entre propriétaire, exploitants et ETF, faute de règles clairement établies. 

C’est pour répondre à cette problématique que l’association Forêt QUALITE a été créée en avril 2003 par 18 organismes forestiers de Champagne-Ardenne.

Créée et gérée à la fois par les donneurs d’ordres (propriétaires et gestionnaires) et par les entreprises (ETF et exploitants), Forêt QUALITE se veut un outil de  progrès  pour l’ensemble de la filière. 

Depuis 2012, Forêt Qualité est reconnue par Qualiterritoires.

 

Forêt QUALITE c’est :

 

Des avantages pour les donneurs d’ordres et les propriétaires forestiers : 

  • Faire travailler des entreprises en règle avec la législation, qui font respecter les consignes de sécurité, et qui s’engagent à être claires et transparentes avec le client.
  • Faire travailler des entreprises engagées dans un cahier des charges de bonnes pratiques de travaux forestiers, harmonisé avec le cahier des charges PEFC.
  • Pouvoir donner son avis sur la qualité des prestations et faire évoluer la démarche de qualité en renvoyant une fiche d’évaluation des entreprises.

 

Des avantages pour les entreprises de travaux forestiers et d’exploitation forestière : 

  • Se faire connaître auprès des professionnels en mettant en avant la qualité des travaux en forêt.
  • Pouvoir solliciter une subvention supérieure lors de l’achat de matériel lourd.

 

Faites connaître Forêt QUALITE aux entreprises forestières, elles pourraient être intéressées.

 

Tous savoir sur le bois en tant qu'énergie Tout savoir sur la construction avec le bois