Retour à l'accueil du site

Le bois énergie

Le bois, première source d'energie renouvelable

photo d'illustration de Le bois, première source d'energie renouvelable

Le bois est resté la première énergie renouvelable française. En 2006, il a représenté 9,3 Mtep (millions de tonnes équivalent pétrole) sur une production totale (comptabilisée en énergie primaire) d’énergies renouvelables de 16,9 Mtep. La France est ainsi le premier pays européen pour la consommation totale de bois-énergie et occupe, avec 151 tep pour 1000 habitants, la sixième place pour sa consommation par habitant.

Le bois est utilisé majoritairement par le secteur des ménages où, avec une consommation de 7,4 Mtep en 2006, il représente 80% des usages. On le trouve ensuite, pour 18%, dans le secteur industriel, tout particulièrement les industries du secteur papetier et du bois, où les sous-produits de type sciures, écorces, résidus papetiers sont utilisés pour la production de chaleur et d’électricité.

Soutenu dans le cadre du programme bois-énergie de l’ADEME, le bois est de plus en plus utilisé dans le secteur collectif ou tertiaire où des chaufferies bois contribuent à la production de chaleur pour des immeubles à usage d’habitation ou de bureaux et pour des équipements collectifs comme des hôpitaux, gymnases, écoles…


Source : Ministère de l'agriculture et de la pêche

Les atouts du bois énergie

 Bois d’œuvre et bois pour l’énergie sont indissociables.

En effet, la culture des forêts, l’exploitation du bois puis sa transformation fournissent des sous-produits utilisables pour l’énergie. Ainsi l’exploitation d’une grume de 1 m3 de bois d’oeuvre produit 0.9 m3 de branches et sa transformation en sciage fournit 0.4 m3 de produits connexes valorisables en trituration ou énergie. Le développement du bois-énergie contribue ainsi à une meilleure mobilisation du bois capitalisé en forêt, à la sylviculture (éclaircies), et à l’entretien des massifs forestiers, des haies et des diverses formations arborées.

Le bois est aussi un combustible précieux dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique. En se substituant aux énergies fossiles il permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Ainsi l’utilisation de 4 m3 de bois permet d’économiser 1 tonne de pétrole et d’éviter l’émission de 2 à 2,5 tonnes de CO2 dans l’atmosphère.


Source : Ministère de l'agriculture et de la pêche

Les différents combustibles

La gamme des combustibles bois ne se résume pas à la traditionnelle bûche.

 

La bûche

La bûche classique se présente en rondins fendus ou non et présente différentes longueurs (25, 33, 50 ou 100 cm). L’unité de mesure est le mètre cube (m3), mais le stère qui représente un volume de bûches de 1m de longueur, sur 1m de largeur et 1m de hauteur reste encore utilisé. 1 m3 réel de bois donne environ 1,5 stère de bûches. Le bois bûche domine largement le marché du combustible bois chez les particuliers.

 

Plaquettes forestières

Elles alimentent les chaudières collectives ou industrielles. Il s’agit de bois broyés à partir d’arbres entiers ou de parties d’arbres provenant directement de forêt. Une large part de ces plaquettes forestières est élaborée à partir des rémanents de l’exploitation, c’est à dire les résidus de bois restant après une coupe. On peut aussi utiliser des petits bois de taillis ou provenant de l’entretien des forêts.

 

Les plaquettes de scieries et autres broyats

Les industries du bois produisent des sous-produits du sciage qui sont également broyés sous forme de plaquettes. D’autres broyats proviennent de bois de rebut en fin de vie (palettes et caisseries). Ces produits alimentent les chaudières collectives ou industrielles.

 

Briquettes et granulés («les pellets»).

Ce sont des produits nouveaux élaborés à partir de bois broyés ou de sciures et compressés. La briquette a une taille de 7 à 10 cm de diamètre, le granulé est un petit cylindre de 3 cm de longueur. Ces combustibles très secs (10% d’humidité) ont un haut pouvoir calorifique. Le marché de ces combustibles, propres, facilement stockables et adaptés aux nouveaux poêles et chaudières du secteur domestique se développe très rapidement. Il faut bien se renseigner sur les disponibilités du produit et sur son approvisionnement.


Source : Ministère de l'agriculture et de la pêche

Galerie photos

Tous savoir sur le bois en tant qu'énergie Tout savoir sur la construction avec le bois